L’AUTEUR – GENEVIEVE FLAVEN

49-m-lizh8225

 

Genevieve Flaven est née à Paris en 1969… Vous la verrez le plus souvent avec de grandes lunettes, des cheveux bruns et un immense sourire. Quand elle n’est pas occupée à écrire, Geneviève est entrepreneuse. En France elle fait des études de commerce et a fondé son agence de design en 2001.

En 2009 elle dit à son associée, Et si on partait en Chine?, et en 2010 elle atterrissait à Shanghai pour développer son activité. Geneviève est écrivain, depuis le jour où elle s’est résolue à coucher sur papier les milliers de pensées, mots, histoires qui tournaient dans sa tête. Vivre à Shanghai a imposé l’écriture en nécessité et l’a conduite à publier. Elle écrit principalement de la prose, des pièces de théâtre et tient assidument un blog.
Geneviève a écrit en 2014 la pièce 99women… En revenant à un long poème composé trois ans auparavant: Vie et mort de 99 femmes ordinaires. Avant noël elle avait déjà réussi à rassembler autour de ce projet monumental tous les talents nécessaires pour le faire pleinement exister: chorégraphe, photographe, musicien, la plupart des actrices,… !

Geneviève, quel a été l’élément déclencheur du projet?
C’est la réaction spontanée des comédiennes, artistes et coéquipières qui m’ont fait croire dans ce projet. J’ai réalisé que les femmes pouvaient y trouver des ressources pour agir, expérimenter ou tout simplement s’amuser en fonction de leur besoin du moment. Le projet était ambitieux mais restait ouvert et accessible.

Comment les participantes ont elles été convaincues?
J’ai agi comme un vulgaire souteneur. Dans la rue, j’arrêtais des femmes et leur demandais tout de go: “j’ai écrit une pièce de théâtre un peu spéciale. Il y a 99 femmes sur scène. Veux-tu participer ? Puis, je posais mes exigences, somme toute assez faciles à remplir: “sais-tu parler et marcher? ». En général, la fille disait oui. Et c’était gagné.

Comment vois-tu les femmes de Shanghai?
Shanghai est pour moi une ville de femmes. Qu’elles soient chinoises ou étrangères, les femmes qui vivent ici sont souvent dynamiques et courageuses. Elles mènent leurs affaires et explorent des nouvelles pistes sans être paralysées par le conformisme social. Gagner la liberté de se déployer selon ses propres inclinaisons, tel est à mon sens le but du féminisme.

Comment te définirais-tu en tant que femme?
Aujourd’hui, je me définis plutôt par ce que je fais. « Ce que je suis » me semble une fiction toujours inachevée. Préparer le spectacle des 99 women soutenue et poussée par une équipe incroyable est une des choses qui m’occupe en moment.

Publications

Théâtre

Les Sœurs Canicule – publié en édition limitée en 2009.
Suzanna Rizzi publié en édition limitée en 2010. La pièce reçue le premier prix au festival de théâtre de Cannes, France (NIACA 2010)
99 women (2015)

Poésie et textes

Couleur du Roi – publié en édition limitée en 2011 Linceuls – publié en édition limitée en 2012.
Shanghai Zen, publié in Les Xerographes in 2014. Une collection de textes courts en français et en anglais sur Shanghai, illustré par Evgeny Bondarenko.
Haiky4you, publié en septembre 2014 sur www.nerval.fr : magazine fictions & littérature en ligne 50 haikus sur l’été à Shanghai.
The price of the ride, 3 seasons of taxi, publié dans le magazine littéraire La Revue du Portrait in October 2014.

Shanghai confidential: une chronique hebdomadaire en français

One Comment

Leave a Reply to roux thierry Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *